L’assurance crédit immobilier bénéfique pour l’emprunteur et le créancier




Le contrat d’assurance crédit immobilier est une garantie à double tranchant, c'est-à-dire qu’il est à la fois favorable aux créanciers, et avantageux pour les emprunteurs. Cette police permet d’élucider les litiges entre les deux parties lorsque certains problèmes menant à l’impossibilité de rembourser le prêt immobilier surviennent.



En quoi consiste exactement la garantie y afférente ?



Les organismes de crédit contraignent souvent les emprunteurs à souscrire une assurance. Toutefois, les usagers doivent savoir que cette souscription n’est pas obligatoire, mais peut faire partie des conditions d’obtention de l’accord favorable des institutions financières. Dans le cas où l’emprunteur se trouve dans l’incapacité de s’acquitter de ses mensualités, la garantie souscrite sera alors saisie. La compagnie d’assurance se chargera de rembourser les échéances restantes du crédit immobilier.



Ainsi, le souscripteur sera déchargé des contraintes de remboursement, et le créancier quant à lui, recevra malgré tout la restitution de son investissement. Généralement, les risques couverts sont la perte d’emploi, l’invalidité, la maladie et le décès.



Comment y souscrire ?



Habituellement, les organismes financiers qui financent le projet immobilier proposent toujours leur assureur. Mais chaque citoyen est libre d’opter pour la compagnie de son choix. Lors de la conclusion du contrat d’adhérence à l’assurance, l’emprunteur est soumis à des questionnaires relatifs à son état de santé. Ce dernier est tenu d’y répondre sincèrement. Sa bonne foi est sollicitée, au risque d’encourir la déchéance des garanties. Ainsi, aucune fausse déclaration ni oubli n’est permis.



Par le biais de ces questionnaires, l’assureur évalue l’état de santé du requérant, et définit la prime et les différentes conditions. A noter que le taux est fixé en fonction l’état de santé de l’intéressé. Dans le cas où le demandeur a des problèmes graves en matière de santé, il peut se référer à la convention Aeras.

ch be lu ca